Navigation


Accompagner et préparer

Connexion adhérent

Réflexions sur le « MAINTIEN PROFESSIONNEL »

par Laurent BOUALLEG

à la suite des conférences du Pr. J. Limoges à Montpellier et à Nîmes organisée à Montpellier par l’association «Apprendre Et S’Orienter» (AESO), le «Centre de Bilan de compétences Gard-Lozère-Hérault» (CIBC GLH), le «Master2 psychologie du travail et des organisations» (M2PTO) de l’Université Paul-Valéry

Psychologue de l’éducation nationale, spécialisé en éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle – CIO Montpellier Centre

         Lors de ses interventions les 22 et 23 juin 2022 à Montpellier (Association Apprendre et s’orienter, Université Paul Valéry) et à Nîmes (CIBC Gard Lozère Hérault), le professeur Jacques Limoges a abordé un nombre impressionnant de concepts. Parmi ces concepts, dont il est l’auteur, je retiens le paradigme du maintien professionnel. Lors du congrès 2001 de l’AIOSP tenu à Vancouver, le maintien professionnel fut présenté comme un nouveau paradigme en gestion de carrière pour le 21e siècle. Le maintien représente un véritable pied de nez à la notion de lâcher-prise et à l’état d’esprit consumériste (acheter-jeter). Si le lâcher-prise et le tenir-prise peuvent s’apprendre, il est aussi possible d’apprendre à occuper l’espace entre ces deux dimensions lorsqu’elles deviennent des extrêmes et constituent des impasses : excès de tenir-prise = épuisement; excès de lâcher-prise = obsolescence.

         Cet entre-deux constitue l’espace du maintien. Si l’auteur a choisi de polariser la notion de lâcher-prise en la complétant avec celle du tenir-prise, c’est pour nous aider à mieux marcher dans l’espace-temps de l’équilibre. D’ailleurs, 50% des salariés se trouvent en équilibre. Il s’agit de pouvoir aider parmi ces salariés ceux qui auraient besoin d’aide pour rester en équilibre et de pouvoir aider les autres à approcher cet équilibre. Si je prends l’image d’un bébé, il s’agit d’éviter de « jeter le bébé avec l’eau du bain » car chacun peut apprendre à « lâcher » un peu, beaucoup ou toute l’eau du bain et à « tenir » juste au-dessus de l’eau ou très au-dessus de l’eau son « bébé intérieur » dans la durée. Notre bébé intérieur symbolise, à mes yeux, nos besoins, notre créativité, notre enthousiasme mais aussi le fait que nous ayons besoin des autres pour nous développer. Il y a donc un temps pour chaque chose. Il y a également un temps pour lâcher-prise et un temps pour tenir-prise.

         Ainsi le paradigme du maintien se décline en stratégies de maintien en gestion Vie-Carrière. Le « bon » mainteneur utilise au moins une douzaine de stratégies. Par exemple il est capable de faire régulièrement le point sur sa situation passée, présente et future. Autre exemple significatif : il reçoit du soutien de son entourage professionnel ou non professionnel. Le maintien oscille entre des temps de lâcher-prise et des temps de tenir-prise. Toutefois le « bon » mainteneur utilise davantage de stratégies du côté du tenir-prise que du côté du lâcher-prise. L’un des points forts de l’auteur et de ses concepts : une forte cohérence de l’ensemble des thèmes abordés et une application possible dans le domaine de l’orientation et de la gestion de carrière.

         Je résumerais ce concept avec une question : comment durer décemment jour après jour au travail et dans d’autres domaines de l’existence ? Jacques Limoges nous a démontré qu’il existe une logique, un espace, une dynamique et des stratégies propres au maintien. Ces stratégies peuvent même être identifiées en fonction des tiers de carrière, autre concept de l’auteur abordé lors de ses interventions. Le conférencier nous a fait vivre à travers un exercice combien la transmission des codes importe pour un bon maintien au premier tiers de carrière.

(à suivre…)

Publié dans Accompagner et préparer, Ecole et emploi | Mots-clefs , , , , , , | Laisser un commentaire

A propos du modèle « TREFLE CHANCEUX »: exposé introductif

Pr. Daniel GILIBERT
Responsable scientifique du Master2 Psychologie sociale du travail et des organisations. Université Paul-Valery Montpellier 3

A l’occasion de la conférence débat organisée par l’association «Apprendre Et S’Orienter» (AESO), le «Centre de Bilan de compétences Gard-Lozère-Hérault» (CIBC GLH), le «Master2 psychologie du travail et des organisations» (M2PTO) de l’Université Paul-Valéry du Mercredi 22 juin de 14h à 17h

Je tiens dans un premier temps à Remercier Gérard Pithon et Alexis Samatan pour l’organisation de cet évènement dans un univers universitaire qui est de plus en plus compliqué administrativement.

Ils ont souhaité donner de la visibilité au master en Psychologie du travail en organisant cette conférence conjointement avec les acteurs de l’orientation dans notre région et je les en remercie.

Nous sommes heureux d’accueillir Jacques Limoges qui est l’initiateur de la méthode du  « trèfle chanceux » en matière d’orientation professionnelle. Nombre d’étudiants m’ont fait des éloges de cette méthode qui est très opérationnelle et appropriée, dans une activité de conseil en orientation et de bilan de compétence.

J’avoue que personnellement cela fait un certain temps que je ne me suis pas penché sur les problématiques d’orientation/insertion professionnelle. La dernière fois c’était dans le cadre de l’utilisation des méthodes ludo-éducatives en matière de recherche d’emploi.

Comme je regrette souvent que notre discipline, la psychologie se focalise trop sur des facteurs individuels et culpabilisants pour les demandeurs d’emploi, je ne peux que souligner quelques points du modèle du trèfle chanceux :

– La part des caractéristiques personnelles dans ce modèle est réduite à une seule feuille du trèfle. Au moins ce modèle ne risque pas de faire culpabiliser le demandeur d’emploi pour la situation dans laquelle il se trouve. Trop souvent les publications en psychologie font l’apologie du capital psychologique dont disposent ou non les gens, de leur résilience ou de leur tolérance à l’ambiguïté. Par déformation professionnelle, les chercheurs en psychologie tentent de rapporter un maximum de part de variance à ces variables individuelles, présentées comme explicatives, alors qu’elles peuvent être tout autant des conséquences des situations d’insertion et de désinsertion sociale dans lesquelles les gens se représentent.

– Ce modèle d’orientation insiste sur l’importance de l’environnement socio-économique dans lequel la recherche d’emploi est faite. Il accorde une part importante au marché de l’emploi qui est le facteur (d’offres et de demandes) structurant les résultats atteints. Le modèle propose la recherche d’une « méthode » pour définir et essayer de choisir son parcours dans cet environnement. Enfin ce modèle ne me semble pas être un modèle prescriptif. Il ne prétend pas de façon présomptueuse connaître « le bon chemin » pour trouver sa voie.

– Enfin, hormis le fait que ce modèle renvoie en partie la responsabilité de l’insertion professionnelle sur l’environnement socio-économique, je trouve approprié sa dénomination comme « trèfle chanceux » car cela nous rappelle à juste titre que les parcours de vie sont parfois une histoire de chance, d’opportunité et de hasard. Comme je le disais à un collègue il n’y a pas longtemps : « la vie est une loterie, il faut savoir être joueur ».

Publié dans Accompagner et préparer, Ecole et emploi, Ecole et entreprise | Mots-clefs , , , | Laisser un commentaire

Résumé : LA DYNAMIQUE INDIVIDU-ÉTUDE-TRAVAIL : décisions, occasions, crises en orientation professionnelle

Premiers résumés du conférencier Pr. Jacques LIMOGES, Université de Sherbrooke.

Conférence débat organisée par l’association «Apprendre Et S’Orienter» (AESO), le «Centre de Bilan de compétences Gard-Lozère-Hérault» (CIBC GLH), le «Master2 psychologie du travail et des organisations» (M2PTO) de l’Université Paul-Valéry

le Mercredi 22 juin de 14h à 17h

Lorsqu’en psychologie appliquée il fut question de circonscrire le champ, tant théorique que pratique, spécifique à l’Orientation scolaire et professionnelle, l’expression « Dynamique Individu-Étude-Travail » fit largement consensus (Limoges, 2018). En fait tout au long de la vie, toute démarche dans un sens ou dans l’autre reliée à cette dynamique triangulaire appelle une décision à prendre, à maintenir, peut-être à revoir ou à remplacer et éventuellement à boucler, autant d’occasions dites carriérologiques susceptibles de se transformer en crises (Limoges, 2010). Mais, préalablement, il y a lieu d’approfondir les angles constituant ce triangle. Pour ce faire, cette conférence-échange misera sur une approche didactique expérientielle, quelques courts exercices divers et non menaçants, servant à la fois de démonstrations et d’appuis à des échanges et des apports théoriques.

Quelques repères bibliographiques sur des travaux de J. Limoges
2018. La Dynamique Individu-Étude-Travail : l’orientation et le développement de carrière. Paris: Éd. Qui plus est.
2010. L’expérience de retrait comme forme de brouillage en gestion de carrière. Éducation permanente 138, 87-95.
2009. La transition études-travail : rapprocher le Monde scolaire du monde du travail ou visa versa. Actes du Colloque international sur l’insertion professionnelle des diplômés universitaires. Briska : Université de Briska.
2009. Managing and motivating during the three periods of the career cycle. AMCHAM of Luxemburg, 15-15.
2004. Job maintenance et career management. Développement de la qualité en orientation et dans la formation. Rapport final. Congrès international 2003 de l’AIOSP, 42-48.
2002. « L’entraide vocationnelle dans le cadre d’un service professionnel d’orientation pour les jeunes », dans Carriérologie, Revue francophone internationale, Vol.8 no. 3 et 4, p.321 à 349.

Articles en lien sur notre site :

Publié dans Accompagner et préparer, Ecole et emploi, Ecole et entreprise | Mots-clefs , , , , , , , , | Laisser un commentaire

CONFERENCE-ECHANGE Pr. Jacques LIMOGES – “LA DYNAMIQUE INDIVIDU-ÉTUDE-TRAVAIL”

le mercredi 22 juin 2022 à Montpellier

Pr. Jacques LIMOGES, Université de Sherbrooke

LA DYNAMIQUE INDIVIDU-ÉTUDE-TRAVAIL :
décisions, occasions, crises en orientation professionnelle
Mercredi 22 juin, 14H à 17H,
salle 003-Caryatides Université Paul-Valery de Montpellier, site St. Charles 2 Rue du Professeur Henri Serre 34080 – Montpellie

Les travaux du Pr. J. LIMOGES (Doctorat, Université de Boston) professeur-associé au département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke (Québec), sur l’orientation, l’insertion, l’emploi, la ré-orientation et la gestion de carrières tout au long de la vie, font référence. Conférencier, formateur et chercheur reconnu internationalement, il a obtenu en 2003 le prix pan-canadien du leadership en consultation professionnelle et avancement de carrière (2003) ; et en 2015 celui de l’Ordre professionnel des conseillers et conseillères d’orientation du Québec pour son livre « Le potentiel groupal ». Concepteur du modèle « Trèfle chanceux » il a collaboré avec D. Pelletier sur « l’approche orientante » etc.

Cette rencontre interprofessionnelle est organisée avec le Master 2 Psychologie du Travail et des Organisations UPVM (Responsable Pr. D. Gilibert, Coordinateur pédagogique A. Samatan), le CIBC Gard, Hérault, Lozère (Responsables M.M. Jauvert et I. Bianzina), l’association « Apprendre et s’orienter » (Président G. Pithon), le SUFCO (Directrice Laurence Dreyfuss).
Prière de confirmer votre intention d’assister à cette rencontre (le nombre de places est limité) bulletin (avec toutes les informations) à télécharger ci-dessous :

Publié dans Accompagner et préparer, Agenda et événements, Ecole et entreprise, Séminaires colloques congrès, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Laisser un commentaire

Parcoursup 2021/2022

(Mise à jour : 28/02/2022)

Vous ne le savez peut-être pas, votre investissement dans l’orientation de fin de terminale à déjà commencé.

Le calendrier de Parcoursup 2021-2022 : https://www.terminales2021-2022.fr/Sites-annexes/Terminales-2021-2022/Je-prepare-mon-entree-dans-le-superieur/Le-calendrier-Parcoursup-2022-en-3-etapes-et-le-calendrier-de-terminale?id=951489

Comment s’incrire à Parcoursup (2022) quand on suit les cours à distance au CNED ?

Prendre contact et se renseigner en amont avec les forums d’orientation du supérieur : les salons et les forums (L’Etudiant)

Pour vous aidez avec l’Onisep : Terminales 2021-2022 : 5 étapes pour mon parcours

En Occitanie, pour les secteur en tension du CAP au BAC +8 :
Les campus des métiers et formations

Autres articles en lien :
Parcoursup : Quelques liens…pour se faire une opinion et trouver de l’aide !

Voir aussi nos ressources Nationales:
Ressources pour s’orienter et découvrir des métiers
Découvrir des métiers
Références pratiques pour s’orienter

Publié dans Accompagner et préparer, Ecole et emploi | Mots-clefs , , , | Laisser un commentaire

La laïcité à l’épreuve des identités chez les adolescents – Frédérique Sicard

Frédérique Sicard, Professeure agrégée de langue arabe,
Proviseure adjointe de lycée en retraite, docteure en sociologie

L’école, à juste titre, renvoie les convictions de chacun à la sphère privée. Au nom de quoi elle ignore l’existence de ces convictions chez ses élèves, les abandonnant dans leur quête spirituelle et identitaire et refusant de voir les conséquences de cette conception d’une laïcité mal comprise.

De plus en plus, hélas, de tragiques événements révèlent ces conséquences. Notre laïcité, pourtant, n’est pas incompatible avec une prise en compte du fait religieux à l’école.

Si les faits religieux sont présents dans les programmes scolaires, il y a aujourd’hui urgence à établir entre eux les liens indispensables pour que tous les élèves, quelles que soient leurs références culturelles, familiales, personnelles, comprennent non seulement l’histoire de l’humanité mais aussi celle de nos sociétés contemporaines.

Mots-clés : école ; identité ; laïcité ; religion ; cohésion sociale

Pour en savoir plus vous pouvez accéder à des articles en libre accès de F. Sicard sur Cairn : https://www.cairn.info/publications-de-Sicard-Fr%C3%A9d%C3%A9rique–78609.htm

Références citées dans la conférence de Frédérique SICARD :

BEN AYED Choukri et al., 2021, Grande pauvreté, inégalités sociales et école. Sortir de la fatalité, Paris, Berger-Levrault.

BOURDIEU Pierre, PASSERON Jean-Claude, 1970, La reproduction. Eléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Minuit (Le sens commun).

Le Coran, traduction et commentaire de BOUBAKEUR Hamza (Cheikh Si), 1995 (1972),Paris, Maisonneuve et Larose.

DEBRAY Régis, 2002, L’enseignement du fait religieux à l’école de la République, Paris, Ministère de l’Education nationale, La Documentation française (Bibliothèque des rapports publics).

DEVEUREUX Georges, 1972 (textes originaux anglais 1940-1970), Ethnopsychanalyse complémentariste, trad. de l’anglais par Tina Jolas et Henri Gobard, Paris, Flammarion.

FELOUZIS Georges, LIOT Françoise, PERROTON Joëlle, 2005, L’apartheid scolaire. Enquête sur la ségrégation ethnique dans les collèges, Paris, Seuil.

KAUFMANN Jean-Claude, 2004, L’invention de soi, une théorie de l’identité, Paris, Armand Colin (Individu et société)

KEPEL Gilles, 1991 (1987), Les banlieues de l’Islam. Naissance d’une religion en France, Paris, Seuil (L’épreuve des faits).

LAPEYRONNIE Didier, 2008, Ghetto urbain.Ségrégation, violence, pauvreté en France aujourd’hui, Paris, Robert Laffont (Le monde comme il va).

LEVI-STRAUSS Claude et al., 1977, L’identité, séminaire, Paris, Grasset (Figures).

MORIN Edgar, 1980, La Méthode 2. La vie de la vie, Paris, Seuil (Points).

RICOEUR Paul, 1990, Soi-même comme un autre, Seuil (L’ordre philosophique).

ROY Olivier, 2002, L’islam mondialisé, Paris, Seuil (Points ; essais).

SICARD Frédérique, 2011, Enfants issus de l’immigration maghrébine : grandir en France, Paris, l’Harmattan (Logiques sociales).

SICARD Frédérique, 2008, Evolution de la construction de l’identité culturelle chez des enfants et des préadolescents issus de l’immigration maghrébine en France : analyse de discours, thèse de doctorat de sociologie, sous la direction de KHELLIL Mohand, Université Montpellier III-Paul Valéry, Ecoledoctorale « Espace, temps, civilisation ».

VINSONNEAU Geneviève, 2002, L’identité culturelle, Paris, Armand Colin (U ; psychologie).

Autres

AMSELLE Jean-loup, 2001, Branchements. Anthropologie de l’universalité des Cultures, Paris, Flammarion.

BAUBET Thierry, MORO Marie-Rose, 2009, Psychopathologie transculturelle. De l’enfance à l’âge adulte, Paris, Masson (Les âges de la vie).

BENZINE Rachid, 2004, Les nouveaux penseurs de l’islam, Paris, Albin Michel (L’islam des lumières).

BERGER Peter, LUCKMANN Thomas, 1996 (1973, éd. anglaise 1966), La construction sociale de la réalité, trad. de l’américain par Pierre Taminiaux, Paris, Armand Colin (Références ; sociologie).

BORNE Dominique et al., 2007, Enseigner les faits religieux. Quels enjeux ?, Paris, Armand Colin (Débats d’école).

SEDDIK Youssef, 2004, Nous n’avons jamais lu le Coran, Paris, Editions de l’Aube, 280 p. (Monde en cours).

SFEIR Antoine et al., 2002, Dictionnaire mondial de l’islamisme, Paris, Plon (Les Cahiers de l’Orient).

Autres publications de Frédérique Sicard :
https://www.cairn.info/publications-de-Sicard-Fr%C3%A9d%C3%A9rique–78609.htm


Publié dans Accompagner et préparer | Mots-clefs , , , , | Laisser un commentaire

Les CAMPUS des métiers et des qualifications – La Région Occitanie

Les campus des métiers et des qualifications sont une création de la région et de l’académie d’occitanie. Les campus sont pensés autour d’un pôle d’activités en tension et d’avenir où il existe des perspectives d’emploi souvent proches des établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, de formation initiale ou continue qu’ils fédèrent. Vous trouverez les différents domaines et les liens ci-dessous.

Lien vers le site de la région : https://www.meformerenregion.fr/infos-plus/trouver-sa-voie-dans-un-campus-des-metiers-et-des-qualifications

Liens vers les différents Campus :

Publié dans Accompagner et préparer, Ecole et emploi, Ecole et entreprise, L'information sur les métiers | Mots-clefs , , , , , , | Laisser un commentaire

Parcoursup : Quelques liens…pour se faire une opinion et trouver de l’aide !

Ludovic PINARD (mis à jour le 14/07/2021)

Aujourd’hui nous sommes à la veille des premiers résultats de Parcoursup. Plus de 900000 lycéen-ne-s attendent leurs résultats (La diffusion des résultats est annoncée pour le 27 mai 2021 à 19H). Notre objectif dans cet article est simplement de regrouper quelques liens pour s’informer sur Parcousup. Chacun se forgera son opinion sur le dispositif.

Que se passe-t-il dans cette procédure de mise en adéquation des voeux des un-e-s et des places ouvertes par les diverses institutions ? Quelles aides peut-on trouver sur le net ? Comment est accueilli ce dispositif ? …

Des ressources pour comprendre :

Parcoursup, dans la presse, des pratiques en question ?

Articles :

Signalons aussi l’article que vient de faire paraître Alban Mizzi, de l’Université de Bordeaux sur le site “theconversation.com”, avec pour titre : “Orientation post-bac : l’inévitable stress de Parcoursup ?”

A propos du comportement des postulants à l’orientation sur Parcoursup : “Parcoursup : les élèves “jouent, même si à la fin ils savent qu’ils ne le prendront pas ” sur Publicsenat

Comprendre le fonctionnement de Parcoursup… la théorie !

Une vidéo pour démocratiser le fonctionnement (l’algorithme) : PARCOURSUP et les algorithmes de mariage stable. (Chaîne Youtube : ScienceEtonnante)

Parcoursup : les différentes étapes du classement des candidatures (L’Etudiant)

Des informations et de l’aide :

Le site officiel de Parcoursup : la procédure, les dates …

Les dates, conseils, vidéos publiés sur service-public

L’ONISEP – tous les articles sur Parcoursup

L’ONISEP – Accompagner son enfants dans l’utilisation de la plateforme Parcoursup : : Accompagner votre enfant vers l’enseignement supérieur : Parcoursup

L’ONISEP propose des services en ligne (Tchat), par mail et au téléphone pour vous aider dans les choix des formations. N’hésitez pas à les utiliser, c’est accessible de chez vous, de votre téléphone portable et sur vos tablettes. C’est un service public et gratuit. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous dans un CIO (Centres d’information et d’orientation, maisons départementales des personnes handicapées) ou maison de l’orientation près de chez vous ou dans votre lycée (Renseignez-vous localement au lycée, sur le site de l’académie ou l’ONISEP). Des conseillers et conseillères sont à votre écoute. Un service gratuit d’aide personnalisée.

Magasine L’étudiant : Parcoursup 2021 : A quoi s’attendre pendant la phase d’admission ?
Une vidéo avec Jérôme Teillard, pilote de la plateforme.

Parcoursup et situation de handicap

ONISEP – Tchat le mercredi 26 mai (15h – 16h) : l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap au Crédit Agricole

L’ONISEP et Parcoursup 2021 une aide aux personnes en situation de Handicap (13 février 2021) : Parcoursup 2021 : revivez le tchat “Quels dispositifs pour accompagner les candidats en situation de handicap ?”

L’ONISEP – Parcoursup un disposif pour les personnes en situation d’handicap : Parcoursup et situation de handicap

Parcoursup et alternance (apprentissage)

L’ONISEP – Poursuivre ses études en apprentissage (en alternance : école – entreprise) c’est possible sur Parcoursup. De plus en plus de formations disponibles sur la plateforme. Parcoursup : poursuivre ses études en apprentissage (18 février 2021)

Retour sur le système d’inscription dans les formations du supérieur

Un petit historique en vidéo sur les “ancêtres de Parcoursup” : Inscriptions universitaires : l’éternel parcours du combattant | Franceinfo INA

Dans le rétroviseur de nos institutions

Parcoursup : une proposition de loi bientôt déposée pour rendre obligatoire la publication des « algorithmes locaux »” – Public Senat (22/07/2019)

“Parcoursup : « Il ne s’agit pas d’un bug, mais d’un surbooking des établissements », assure Pierre Ouzoulias” – Public Senat (20/05/2019)

Parcoursup : « Il n’y a pas d’algorithmes locaux » pour Frédérique Vidal mais une « pondération des données paramétrables »” – Public Senat (28/06/2018)

“Parcoursup : le gouvernement rassure, les lycéens s’inquiètent” – Public Senat (23/05/2018)

Loi étudiants : les débats se concentrent sur Parcoursup” – Les matins du Sénat (08/02/2018)

Publié dans Accompagner et préparer, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Mots-clefs , , , , , | Laisser un commentaire

Nathalie Pinson : Découvrir les métiers pour “Apprendre avec la tête, avec le cœur et avec les mains”

 

Directrice d’EDC, Entreprise dans la Cité[1], Nathalie Pinson est, selon ses termes, « une passionnée de la découverte des métiers ».  Je ne sais pas vraiment pourquoi mes actions plaisent autant aux jeunes quant à moi, la vie m’a apprise que l’on pouvait “Apprendre avec la tête, avec le cœur et avec les mains” (Johann Heinrich Pestalozzi). Elle se présente comme « spécialiste de la découverte des métiers par le geste, l’image et les mots »

 Elle a travaillé 11 ans, au sein du quartier populaire des Dervallières à Nantes (1 des 5 quartiers les plus pauvres de France), avec pour mission de faire découvrir les métiers et ce pour tous les publics. Elle a développé deux axes autour de la découverte des métiers : par le geste professionnel et l’autre par l’image (vidéos sur les métiers).

 En 2017 15 000 scolaires ont profité de son expérience à travers le  Forum des métiers “Place Ô Gestes” (Nantes & St Nazaire), le Festival de films sur les métiers “Métiers à l’Affiche”[2] et surtout par la rencontre avec l’autre, celui ou celle qui est allé.e au bout son rêve, celui ou celle qui a réussi. Le but de Nathalie Pinson est de d’insuffler la passion, l’épanouissement, le parcours et le champ des possibles !

 Elle propose notamment la découverte de métiers par une approche d’Education à l’image et à l’information renforcée. (Chaine YouTube : Association LA PLACE DES MÉTIERS, près de 2000 films en Playlists).

 Ces interventions auprès de  différents publics : MLDS, Jeunes en Etablissement Pénitenciers pour Mineurs, Adultes en Insertion, collégiens non REP,  élèves handicapés d’ULIS, élèves de 2nde d’un très beau lycée du centre-ville de Nantes, lui ont permis de vérifier que ses actions de découverte des métiers ont du sens pour les enseignants et les scolaires.

Forte de ce constat elle a développé deux actions auprès de classes SEGPA actions : “Le Champ des possibles” pour les 6ème  et  “Les métiers & Les choix” pour les 5ème qui vont se dérouler tout au long de l’année scolaire 2018, impliquant les parents et les entreprises.

 « En effet ,dit-elle,  c’est au sein de ces classes que j’ai vécu les moments les plus forts où je mesure l’impact et la nécessité d’intervenir auprès de ces jeunes et leurs enseignants très souvent “délaissés” et stigmatisés au sein même de leurs établissements. » – « Ce sont pourtant des lieux où je trouve une énergie incroyable, je vois des yeux qui brillent, des enfants qui ne parlaient pas s’exprimer, des équipes se former et des enseignants formidables qui exploitent au mieux chacune de mes séances de découverte des métiers. Nous avons même abordé Victor Hugo en 6ème SEGPA grâce à sa citation : “Rien de tel qu’un rêve pour créer le futur”.

 Nathalie Pinson collabore activement avec la ville de Nantes, le Carif-Oref, l’Education nationale, la Dronisep,  et anime un jeu Réalise ton métier.

 Lien pour l’action “Les métiers & Les choix – 5ème SEGPA

Lien pour l’action “Les métiers & Les choix – 3ème Prépa Pro La Flèche

[1] Créé en 1995, le club Entreprises dans la Cité (EdC – Association loi 1901) réunit des entreprises et des acteurs de la vie économique et sociale de la métropole nantaise. Installé depuis 2007 dans le quartier nantais des Dervallières, EdC propose des projets concrets nés de besoins spécifiques du territoire et conçus en coopération avec ses partenaires.

[2] En partenariat avec la DRONISEP et le CarifOref Pays de la Loire

Publié dans Accompagner et préparer, Approche orientante, En France et Europe, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Mots-clefs , , , , , , | Laisser un commentaire

Emotions et Apprentissages Scolaires

ANAE N° 155 

Emotions et Apprentissages Scolaires

Vol 30 – Tome IV – année 2018

Dossier coordonné par A. Simoës-Perlant (Université de Toulouse)

Les travaux ici présentés sont issus du premier colloque organisé en France sur la thématique « Émotions et apprentissages scolaires ». De nombreuses recherches s’accordent aujourd’hui sur l’existence d’un lien étroit entre émotion et cognition, tant en neurosciences qu’en sciences humaines. Si l’émotion trouve aujourd’hui sa place dans de nombreuses modélisations du fonctionnement cognitif, à travers l’étude des processus de mémorisation, de résolution de problèmes ou bien encore de prise de décision, ce n’est que très récemment que l’influence des émotions a été discutée dans le cadre plus écologique des apprentissages scolaires.

L’école est un lieu riche en émotions pour les enfants. La joie d’être félicité par l’enseignant, la peur d’être interrogé à l’oral ou la colère d’avoir été injustement puni, sont autant de situations émotionnellement chargées que l’enfant doit gérer en parallèle de son travail scolaire. Il est aujourd’hui établi que les émotions influencent nos prises de décision, nos souvenirs, notre façon de nous exprimer et parfois notre perception du monde. Il reste à préciser en quoi et comment elles favorisent ou affectent les processus d’apprentissage à l’école.

La question des émotions est aujourd’hui largement entrée dans les programmes scolaires et ce, dès l’école maternelle. En effet, exprimer ses sentiments et ses émotions, apprendre à les réguler, confronter la perception de celles-ci avec la perception d’autrui sont autant de compétences exercées dans les activités artistiques et sportives à l’école, mais également, dans un certain nombre d’activités langagières.

Dans ce numéro, nous nous intéressons plus spécifiquement à l’effet des émotions sur les processus d’apprentissage. Bien que les enseignants soient conscients de l’influence de l’état émotionnel de leurs élèves sur leurs apprentissages, le challenge pour la recherche est de recourir à l’expérimentation afin de vérifier, empiriquement, que le fait éducatif qui a été repéré fonctionne effectivement en pratique, démarche vivement soutenue par le Conseil scientifique de l’Éducation nationale.

Dans ce cadre, nous faisons le pari d’une approche écologique en cherchant à collecter des données au sein même de la classe. Dès lors, le chercheur est confronté à deux difficultés méthodologiques majeures : celle de l’induction expérimentale d’un état émotionnel chez un élève et celle de la caractérisation et de la mesure de cet état. De plus, ces questions doivent être traitées en veillant à ce que les procédures expérimentales mobilisées n’interfèrent pas avec les processus émotionnels que le chercheur entend étudier.

Les travaux successivement présentés dans ce numéro ont en commun d’investiguer la question des liens entre émotion et apprentissages scolaires.

  • Un premier article propose une réflexion autour des données qui peuvent être collectées dans une situation écologique d’apprentissage ou d’évaluation, sur la base des émotions déclarées par l’élève lui-même, avant, pendant et après l’activité.
  • Une série de 4 articles propose ensuite une approche expérimentale visant à appréhender les effets des émotions sur la compréhension du langage écrit à travers les processus d’identification, d’accès au lexique et de récupération en mémoire.
  • Les 3 articles suivants tentent de caractériser l’effet d’un état émotionnel sur la production écrite et l’attention auprès de différents publics d’apprenants : jeunes enfants, enfants présentant des troubles des apprentissages et apprenants adultes de français langue étrangère (FLE).
  • Constatant le manque d’outils permettant d’évaluer l’intensité d’un état émotionnel chez le jeune enfant, un article propose une échelle d’autoévaluation inspirée de la mesure de l’intensité de la douleur chez l’enfant non lecteur.
  • Dans une dimension didactique, les 2 derniers articles discutent des effets de l’émotion sur la compréhension d’une œuvre littéraire d’une part et sur la compréhension d’une œuvre musicale d’autre part.

Aurélie SIMOËS-PERLANT

(Laboratoire CLLE, Université de Toulouse CNRS, UT2J, France)

Publié dans Accompagner et préparer, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Laisser un commentaire