Navigation


Mots-clefs

Connexion adhérent

Archives par mot-clé : sentiment d’efficacité personnelle

« Pensée positive », avez-vous dit ? par Francis Danvers

« Pensée positive », avez-vous dit ?

La pensée positive est à la mode : économie positive, parentalité positive, orientation positive… et représente une entreprise très lucrative pour ses gourous, notamment philosophes. Telle n’est pas l’intention de l’auteure, Rébecca Shankland, maîtresse de conférences en psychologie à l’Université P. Mendés-France de Grenoble, puisqu’il s’agit de nous livrer un ouvrage d’initiation à la psychologie positive, bien documenté et avec un esprit critique.

En effet, des préjugés sur la psychologie positive persistent : parfois confondue avec une méthode de développement personnel, la psychologie positive nierait les problèmes de la vie réelle ou bien serait une méthode d’autosuggestion (on pense à la fameuse « méthode Coué ») ou pire encore, favoriserait le bonheur égoïste.

La psychologie positive n’est pas une nouvelle discipline mais a pour visée une meilleure connaissance de l’individu ordinaire et des conditions favorables à son développement et à son épanouissement. Cette « science du bonheur » qui n’est pas nouvelle en soi, a pour objectif le fonctionnement « optimal » et non « maximum » de l’être humain. Comment passer de l’impuissance acquise à l’optimisme appris ?

Au plan historique, les apports viennent du courant de la promotion de la santé, des recherches sur le développement post-traumatique et les facteurs de résilience, des théories de l’attachement et du bien-être ainsi que des travaux de la psychologie sociale sur  les comportements sociaux ; plus récemment, on peut y ajouter la psychologie clinique et les thérapies comportementales et cognitives (TCC) de même que les pratiques psychocorporelles et les orientations philosophiques  de la « pleine conscience ».

Au plan théorique et méthodologique, un modèle de santé mentale positive semble s’imposer. Il ne s’agit plus de se centrer sur la compréhension des maladies pour traiter des troubles ou des pathologies mais de se centrer sur la personne en visant son épanouissement, en prenant en compte, par exemple, les facteurs de risque et les facteurs de protection. A côté des méthodes de recherche classiques (méthodologie quantitative et expérimentale) apparaissent de nouvelles méthodes permettant d’avoir un impact sur la qualité de vie.

Une science du bien-être est-elle possible ? Le processus d’adaptation est compris comme un ajustement entre les besoins personnels et les demandes des autres membres de la société. Les stratégies de coping, le rôle des émotions sur la résolution de problèmes sont étudiées en référence au bien-être subjectif.

Quels sont les déterminants du bien-être psychologique ? La réponse à cette question donne lieu à des développements sur la place du plaisir, de rôle de l’engagement, l’expérience du flow (expérience optimale), la recherche du sens, les dimensions affective, cognitive et comportementale.

Il n’est pas démontré qu’en toute circonstance, l’argent fasse le bonheur des individus.

L’avant dernier chapitre (V) aborde les dispositions positives : l’optimisme, l’espoir, la gratitude, le don, le pardon et plus généralement l’altruisme qui participe d’une « orientation reconnaissante ».  La résilience, au sens de capacité à amortir les chocs, est la variable psychologique la plus discutée, car elle peut donner lieu à des usages idéologiques justifiant la violence d’une société ultra-compétitive. Pourquoi faudrait-il qu’une société démocratique se plie aux exigences du marché mondial ?

On le voit, « les travaux de psychologie positive semblent montrer que le développement des potentialités nécessite du temps et des exercices spécifiques réguliers. Il serait donc utile que les professionnels de l’éducation, de la santé et de l’accompagnement se penchent sur ces pratiques. »

Le travail éducatif dans le domaine de l’orientation ne peut pas tout. En effet, l’orientation générale de notre société de consommation est matérialiste. Par exemple, à l’âge de 21 ans, un adulte ayant  pris l’habitude de regarder la télévision, aura pu voir environ un million de publicités, ceci générant un sentiment de frustration et de manque. En effet, la comparaison de sa richesse avec celle des autres est dommageable pour le bonheur.

Le dernier chapitre consacré à la psychologie positive appliquée évoque la théorie de l’intelligence émotionnelle et s’interroge sur les couples heureux. Tout n’est pas qu’affaire d’interactions sociales. Il existe des institutions positives qui rendent possibles le bien-être au travail et l’éducation positive à l’école, par l’introduction progressive au siècle dernier, des pédagogies nouvelles dites « actives ».

L’exposé sur la psychothérapie positive renvoie à des interventions validées et à des méthodes testées comme, par exemple, l’échelle d’orientation vers le bonheur ou l’échelle de satisfaction de la vie. L’auteur considère que « les outils psychotechniques sont une aide au diagnostic, à l’accompagnement et à la standardisation des recherches ».

Nous avons dans le Tome 3 de S’Orienter dans la vie : un pari  éducatif ?  (Septentrion, 2017) consacré plusieurs articles à la pensée positive en y introduisant des éléments critiques  (Bien-être ; Bonheur ; Energie ; Joie ; Résilience ; Sagesse ; Sens de la vie…)

Francis Danvers- Mai 2017

Rebecca ShanklandLa psychologie positive, Dunod 2017

Publié dans Approche orientante, Psychologie | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

L’approche orientante, une nécessité. Tome 1. Oser l’approche orientante, pourquoi?

Jean-Marie Quiesse, Danielle Ferré, Alain Rufino : préface Richard Etienne, postface, Francis Danvers.

Ouvrage

Commander l’ouvrage

Publié dans Contextes économiques et sociaux, Ecole et entreprise, En France et Europe, Ouvrages, Publications, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mailles-Viard Metz Stéphanie : Autonomie et apprentissage universitaire

L’autonomie est un des objectifs de l’enseignement supérieur. Elle constitue un ensemble complexe d’activités cognitives facilitées par la réflexivité, le sentiment d’efficacité personnel, la créativité et l’autoévaluation. En situation d’apprentissage, différents outils peuvent accompagner ces processus, à travers la présentation et les résultats d’études réalisées dans les formations à distance, en présence ou hybrides. Ces éléments de réflexion permettent de proposer une maquette d’environnement personnel, dont l’étudiant est le concepteur, basé sur l’enregistrement des traces de sa propre activité pour déclencher et soutenir l’autonomie dans les apprentissages.

L’autonomie est définie au regard des outils existants de communication, de production, de partage et de gestion des informations. Illustré par des exemples concrets (journal de bord, cartes mentales, e-portfolio, etc.), cet ouvrage est un support pour un enseignant/formateur qui désire utiliser ces technologies dans ses pratiques professionnelles.
L’auteure : Stéphanie Mailles-Viard Metz est maître de conférences en psychologie et ergonomie cognitives à l’IUT de Montpellier/Sète. Ses travaux portent sur l’analyse des usages et la proposition de nouveaux outils technologiques pour les acteurs de l’enseignement.

Sommaire

Partie 1. L’autonomie : processus associés et contextes
1. Les processus psychologiques associés à l’autonomie dans l’apprentissage
2. Les contextes de mise en œuvre de l’autonomie dans l’apprentissage

Partie 2. Des instruments pour l’autonomie
3. Le processus d’appropriation de l’outil : la genèse instrumentale
4. Les outils de communication
5. Les outils de partage
6. Les outils de production
7. Les outils de gestion de la tâche
8. Discussion et conclusion

Partie 3. Instrumenter le sujet pour accompagner son autonomie
9. Tracer l’activité pour personnaliser l’environnement
10. Un outil pour guider l’autonomie : un système autoconçu

Collection Science cognitive et management des connaissances dirigée par Jean-Charles Pomerol
180 pages – Juin 2015
Ouvrage papier : 29,00 EUR
ISBN : 978-1-78405-085-6 (papier)
ISBN : 978-1-78406-085-5 (ebook)

Introduction

Table des matières

Commander

Publié dans Accompagner et préparer, Agenda et événements, Ouvrages | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Sentiment d’efficacité personnelle – évaluer – définir : ressources

Plus les élèves et les étudiants croient en leur capacité à répondre aux exigences éducatives et à exercer une profession, mieux ils se préparent aux différentes carrières. Et notamment, « Plus l’efficacité perçue à gérer de l’information est grande,  plus le niveau de capacité à choisir, une formation ou une profession, est élevé » (Bandura 2003). Les travaux de Lent démontrent également l’existence d’une relation directe entre le Sentiment d’efficacité personnelle (SEP) et le développement des intérêts (Blanchard 2008). Vous trouverez ici des liens vers des ressources pour évaluer, analyser et enrichir votre recherche.

Adhérer permet une consultation permanente et complète. C’est également un soutien à l’association  et à son action.

Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Approche orientante, L'information sur les métiers, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Vers de nouvelles méthodes ? Colloque 2015

Colloque et Assemblée Générale 2015 – Apprendre et s’orienter : vers de nouvelles méthode ?

Enseigner le management par des situations problèmes par Sylvie Cordesse

Autonomie et apprentissage universitaire : Stéphanie Mailles- Viard Metz

Publié dans Accompagner et préparer, En France et Europe, Services | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

JM Quiesse – Apprendre et s’orienter à l’heure numérique

Il existe un lien entre le développement du numérique et celui de la formation et de l’orientation tout au long de la vie. A chacune des phases de développement de l’orientation, la gestion personnelle de l’information  prend de l’importance et ses supports évoluent. C’est que ces changements deviennent technologiquement possibles. Mais ils sont également nécessaires vis à vis d’un objectif d’expansion et de partage des savoirs, eux mêmes porteurs de projets humains. Si, pour bien s’orienter, une simple consultation était obligatoire dans les années 1930,  bien s’orienter dépend aujourd’hui  de plus en plus d’un bon accès à l’information mais surtout de la maîtrise de son traitement.  C’est principalement sur le Web que les jeunes et leurs familles prennent les renseignements utiles. Dans cette démarche, où  le centre d’appropriation de l’information est, alors, l’internaute lui-même, le vrai centre de décision a tendance à basculer vers la personne qui s’oriente. La compétence à s’informer occupe donc une place centrale.  Par ailleurs, à plusieurs niveaux de la scolarité,  se développent des interfaces d’orientation qui mêlent étroitement en ligne  l’information, la communication et l’élaboration de stratégies de choix personnels, tels « admission post bac ».  On sait qu’il conviendra d’apprendre et de s’orienter tout au long de sa vie mais aussi qu’une partie importante de la formation s’effectuera de plus en plus à travers des réseaux de plates formes dématérialisées. Sans être physiquement présent dans un lieu, la totalité des habitants de la planète peut aujourd’hui accéder à des savoirs  ainsi qu’à des réseaux d’apprentissages. Internet est leur salle de cours. Et c’est aussi sur le Net qu’ils prépareront leur orientation. Compte tenu des environnements numériques et économiques d’aujourd’hui où chacune et chacun tend à devenir le propre agent de sa formation, il n’est pas étonnant que la loi française de novembre 2009 sur l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie instaure un service d’information dématérialisé, le droit à l’orientation et  à  l’accompagnement.

Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Contextes économiques et sociaux, En France et Europe, L'information sur les métiers, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Orientation – bibliographie – sitographie

Mise à jour 15 07 2016

Pour les adhérents, une bibliographie évolutive sur l’orientation, l’approche orientante, la gestion de l’information numérique pour l’orientation, les environnements sociaux et économiques. On trouvera aussi les des sites de référence, les textes fondamentaux pour le système français d’orientation et la bibliographie officiellement recommandée pour la préparation au concours de conseiller d’orientation-psychologue. Des éléments plus larges sur la formation et les métiers de l’orientation, de l’insertion et de la GRH sont aussi disponibles ici.

Adhérer permet une consultation permanente et complète. C’est également un soutien à l’association  et à son action.

Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Approche orientante, Contextes économiques et sociaux, Ecole et emploi, Ecole et entreprise, L'information sur les métiers, Ouvrages, Rapports officiels, Revues, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Stratégies pour le développement et le maintien du sentiment d’efficacité personnelle

Claire Duschesne
Nathalie Gagnon


Professeure agrégée à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa
Doctorante et professeure à temps partiel à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa

Des stratégies pour le développement et le maintien du sentiment d’efficacité personnelle en tant que formateurs d’adultes

Résumé : Les conseillers pédagogiques ont entre autres pour fonction d’assurer la formation continue et l’accompagnement pédagogique des enseignants. Leur travail présente de nombreux défis, dont ceux de construire leur compétence et d’assurer leur crédibilité en tant que formateurs d’adultes auprès des membres du corps enseignant duquel ils sont eux-mêmes issus. Lors d’entretiens semi-dirigés, onze conseillers pédagogiques à l’emploi d’un conseil scolaire de l’Ontario, au Canada, ont mis en lumière les stratégies par lesquelles ils parvenaient à développer et à maintenir leur sentiment d’efficacité personnelle en tant que formateurs d’adultes. Au cours de cet article, les stratégies relationnelles, de gestion du travail et d’attitude qui ont émergé d’une analyse inductive des données seront discutées.
Mots clés : Sentiment d’efficacité personnelle, conseillers pédagogiques, stratégies de développement et de maintien

Strategies for Developing and Maintaining Self-Efficacy as Adult Educators

Abstract: One role of teacher consultants is to provide continuous trai- ning and educational support to teachers. Their work presents numerous challenges, including building their skills and ensuring their credibility as adult educators among their former teacher colleagues. In semi-directed interviews, 11 teacher consultants employed by a school board in Ontario, Canada, discussed their strategies for developing and maintaining their self-efficacy as adult educators. This article also focuses on relationship strategies, work management and attitudes that emerged from an inductive analysis.
Keywords : Teacher consultants, self-efficacy, development and mainte- nance strategies, adult educators

Estrategias para desarrollar y mantener un sentimiento de eficacia personal como formadores de adultos

Resumen : La función de los asesores pedagógicos, entre otras, es asegurar la capacitación continua y el acompañamiento pedagógico de los docentes. Su trabajo presenta numerosos desafíos, como el de desarrollar la competencia profesional de los docentes y garantizar su credibilidad como formadores de adultos ante los miembros del cuerpo docente del cual ellos mismos forman parte. Durante una serie de entrevistas semiestructuradas, once asesores pedagógicos que integran una junta escolar de Ontario, Ca- nadá, destacaron las estrategias que les permitían desarrollar y mantener un sentimiento de eficacia personal como formadores de adultos. A través de este artículo, se evalúan las estrategias relacionales, de gestión del trabajo y actitudinales derivadas de un análisis inductivo.
Palabras claves : Asesores pedagógicos, sentimiento de eficacia personal, desarrollo y mantenimiento de estrategias, capacitadores de adultos

Publié dans Accompagner et préparer | Marqué avec | Laisser un commentaire

Enseignement : un système d’évaluation trompeur ? Nouveau rapport.

Le Haut Conseil de l’éducation (HCE) a rendu public le 14 septembre 2011 son « Bilan des résultats de l’école » pour 2011 consacré cette année aux indicateurs relatifs aux acquis des élèves.

Le Haut Conseil préconise l’abandon des méthodes actuelles et propose de confier l’élaboration et la mise en œuvre de nouvelles procédures à une agence indépendante du Ministère  de l’éducation pour garantir le caractère incontestable des indicateurs obtenus, ainsi que leur compatibilité avec les évaluations internationales (émanant de l’OCDE ou de l’Union européenne). Cette analyse rejoint celle des principales organisations syndicales d’enseignant qui ont souvent fait état de leurs réserves vis-à-vis du système actuel d’évaluation et qui souhaitent sa suspension.

Les indicateurs ont été mis en place pour satisfaire aux dispositions de la Loi organique, prévues par la Constitution, dont l’objet est de préciser les conditions d’application de la Constitution. relative aux lois de finances (LOLF- Loi organique relative aux lois de finances).

Elèments extraits de la newsletter « Vie publique »

Continuer la lecture

Publié dans Rapports officiels, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Les adolescents, leur sentiment d’efficacité et leur orientation (A. Bandura)

Voici un ouvrage à destination des professeurs avertis, des professionnels de l’orientation et de ceux qui s’intéressent à la motivation. Albert Bandura  a déjà publié une soixantaine d’ouvrages. Et maintenant,  « Les adolescents: leur sentiment d’efficacité personnelle et leur choix de carrière » écrit en collaboration avec Betz, Nancy E. Brown, Steven D. Lent, Robert W.

Albert Bandura s’adresse aux acteurs de l’éducation sur les adolescents, leur sentiment d’efficacité et leur orientation

Voici un ouvrage à destination des professeurs avertis, des professionnels de l’orientation et de ceux qui s’intéressent à la motivation. A. Bandura  a publié une soixantaine d’ouvrages. On le connaît en France à travers l’imposante traduction de 2003 réalisée par J. Lecomte,  les travaux de Ph. Carré sur l’apprenance et ceux de S. Blanchard de l’INETOP. Il s’adresse aujourd’hui directement à celles et ceux qui travaillent avec des adolescents (tes). Ceux-ci   doivent en effet gérer des changements physiques envahissant mais aussi de difficiles transitions éducatives où ils sont loin d’être égaux. Tous vivent des passages où le changement environnemental majeur met l’efficacité personnelle à l’épreuve. La façon dont cette phase est gérée, en termes d’acquisition de connaissances mais aussi de compétences motivationnelles et interpersonnelles, joue un rôle crucial en donnant un cadre de direction à l’existence. Plus les élèves et les étudiants croient en leur capacité à répondre aux exigences éducatives et à exercer une profession, mieux ils se préparent aux différentes carrières. Les travaux de Lent démontrent, en effet, l’existence d’une relation directe entre le SEP et le développement des intérêts. En orientation, il existe un sentiment d’efficacité décisionnelle dont les clefs nous sont ici données. La maîtrise des opérations qui préparent l’orientation en est une.  Ainsi, en tête d’autres facteurs importants,   le développement d’une auto-efficacité à gérer des connaissances et des informations sur Internet et s’y construire une identité numérique apparaissent comme des phases  essentielles. C’est une façon privilégiée de se renseigner sur les compétences exigées et d’élargir des perspectives sur des métiers possibles pour soi.  L’ouvrage ne s’arrête pas à la seule orientation mais traite des  moments de la vie où « les individus posent des actes qui leur procurent de la satisfaction et leur donne confiance en eux » et de l’importance de l’accompagnement éducatif en la matière. L’efficacité à faire de bons choix prend une importance croissante dans notre société et il convient d’y préparer les jeunes

.
Jean-Marie Quiesse octobre 1010

Les adolescents: leur sentiment d’efficacité personnelle et leur choix de carrière
Bandura, Albert

Betz, Nancy E.

Brown, Steven D.

Lent, Robert W.

(Traduit par Anne-Marie Mesa / Préface de Denis Pelletier)

www.editionsquiplusest.com

Continuer la lecture

Publié dans Au Québec, En France et Europe, Ouvrages, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire