Éditorial

Danielle Ferré

L’approche par compétences

Du latin, competentia , « juste rapport », dans le domaine juridique.  « Un homme compétent est un homme qui se troupe selon les règles »  (P. Valéry). Être compétent (e), c’est savoir s’y prendre. L’une des premières définitions se trouve dans le Larousse commercial illustré  (1930) pour ce qui relève des affaires  commerciales et industrielles.

Les définitions et les usages sont multiples, certains auteurs mentionnant des « compétences collectives » :  « Savoir-faire opérationnel validé » (Cap 2000). « Capacité à mettre en œuvre des connaissances, savoir-faire et comportements en situation d’exécution » (AFNOR, 2002). Le CEDEFOP, 2002, précise « dans une situation habituelle ou nouvelle ». Quatre champs sont concernés par cette capacité à agir dans des contextes particuliers :  les compétences techniques ;  les compétences d’organisation ;  les compétences relationnelles et sociales ; les compétences d’adaptation. L’avenir dans certains secteurs d’activités professionnelles est à la "poly compétence" au service de la "poly activité".

Nous vivons à l’ère des compétences dès la vie intra-utérine, évaluées en maternelle, par des livrets individualisés ! Plus d’une centaine de définitions traversent la linguistique, la psychologie, la pédagogie, la docimologie (sciences des examens), les mondes du travail, de l’éducation, de la formation et des ressources humaines.

Beaucoup de gestionnaires s’accordent aujourd’hui pour reconnaître que la compétence s’éprouve principalement dans la capacité à s’adapter à des situations critiques, confuses, et à faire face à des événements souvent imprévisibles. Une sociologie critique met en rapport l’inflation de la notion de compétence et le Nouvel esprit du capitalisme (L. Boltanski, 199, et alii) qui s’exprime en termes de « gisements de compétences », de « référentiels de compétences »…

Les points de discussion portent sur l’évaluation des usages de portefeuilles de compétences (portfolios), l’obsolescence des compétences (bilan des compétences), la transférabilité des compétences dans des situations inédites (capabilités), les relations entre apprentissage, certification, qualification et compétences dans une problématique de la Reconnaissance et de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), plus récemment la gestion des émotions à la lumière des neurosciences, etc.

Richard Etienne (2007) envisage à juste titre l'action de s'orienter dans la vie comme une méta-compétence « ce qui permet à son détenteur de construire sa liberté, véritable but de toute éducation, qui ne peut pas ne pas être émancipation ».

Francis DANVERS, président

novembre 2017

adhérer

Actualité

Connexion adhérent

L’élève est le propre agent de son éducation. Aujourd’hui il possède à domicile les meilleures bibliothèques et musées…

Albert Bandura – Toulouse-Auzeville 2006

 

Adhérer permet d'accéder à la totalité des informations. 
C'est aussi un soutien pour l'association et son action

Consulter les archives des actualités
Consulter les ressources en ligne
Consulter les recommandations de lecture
Les offres d'emploi  avec "Option-Carrière

Mise à jour 09 12 2017

 

Il y en a des centaines ! Voyez les archives des actualités

Pour vos recherches, voyez les ressources en ligne

Articles

 

Actualités passées

« Je tracerai ma ligne et ce sera la vie » (Hokusaï)
chargement...