Éditorial

Danielle Ferré

Hommage à Michel Serres 

 Michel Serres nous a quitté à l’âge de 88 ans au terme d’une vie de grand voyageur dans les savoirs de l’existence. Il a probablement écrit l’un des plus beaux textes sur l’orientation par sa source d’inspiration et sa beauté :

L’orientation : une aventure astrale

« Les astres tournent et avancent, orientés, comme les particules autour de l’atome. Cristaux et molécules sont latéralisés, à symétries et asymétries hautement raffinées. Le sens ou l’orientation ne viennent pas des hommes ni de leurs préférences, de leurs inclinations, mais du monde inerte avant le vivant et du vivant avant la culture. (…) L’orientation convient enfin à nos préférences, à nos partages culturels (…). Si le tribunal de la sociologie me condamnait pour n’avoir pas dit que le monde n’est orienté que par projection de ses partages ou imposition de ses choix, je répondrais, je crois : et pourtant, elle tourne. Le monde est latéralisé partout ; il en est ainsi."

L’orientation : un problème d’échelle

"L’orientation va du local au global et du petit au grand, atomes et astres, de la matière inerte au vivant, cristaux et coquilles, de la nature à la culture, du pur à l’appliqué, de l’espace au temps, des choses aux langues : traverse donc, de plus, et sans difficulté, les passages que la philosophie répute les plus délicats."

L’orientation : une question de genre

"Or le partage par genre concerne seulement les vivants sexués, quelques rôles sociaux, parfois le langage. Peu de chose, en somme."

L’orientation : une affaire d’outils et de méthodes

"Tout le monde dit, sans savoir ce qu’il répète, que le compas, indiquant le nord, permet de s’orienter Et si je décidais, aquitain, californien, habitant du Sud-Ouest, de m’occidenter par le sud ? (…). L’orientation peut donc être dite originaire, invariante, irréductible, si constamment physique qu’elle en devient métaphysique. Par elle, universelle, nous communiquons à l’univers qui naquit, je le répète, de ce clinamen ancien, rajeuni, par nos sciences contemporaines, sous la nomination d’une rupture de symétrie."

L’orientation :  un rapport à la technique

"Partout et toujours l’orientation commence ; reste ensuite à construire les différents équilibrages. L’échange, donc, arrive en second (…). Or, demain nous n’écrirons plus de cette main qui tient crayon et plume sur une page, orientés ou désorientés, mais à deux mains complémentaires sur des claviers ou autres consoles (…). Cela changera, corps et âmes, et cela transformera le temps."

Extrait de : Michel Serres, 1991, Le Tiers-Instruit : Élever, Instruire, Éduquer, F. Bourin, Paris : 1991 (pp 36-41).

*Les titres soulignés sont une interprétation de nous-même.

Le président

Francis Danvers

Novembre 2019

Actualité

Connexion adhérent

Entre tellement de possibles toujours un chemin se démêle (Henri Quéffelec)

Adhérer permet d'accéder à la totalité des informations. 
C'est aussi un soutien pour l'association et son action

Consulter les archives des actualités
Consulter les ressources en ligne
Consulter les recommandations de lecture
Les offres d'emploi  avec "Option-Carrière

Mise à jour 01 11 2019

Articles

Actualités passées

« Je tracerai ma ligne et ce sera la vie » (Hokusaï)
chargement...