Éditorial

Danielle Ferré

                                                                                                                                                             

                          Déménagez-moi !

Depuis la Révolution néolithique à la Révolution numérique, l’homme n’a eu de cesse de se mouvoir pour assurer sa survie et celle de ses proches. Aujourd’hui, les mobilités à l’intérieur du pays, de l’Europe et du Monde ont pris une autre envergure avec l’impact des guerres, des famines, de la pollution, du réchauffement climatique et des catastrophes doutes « naturelles ».

 Il existe peu de travaux sur l’acte de déménager en tant que tel, considéré du point de vue des « Sciences de l’orientation dans le monde », K. Jaspers, 1989. Pourtant, pour le vivre actuellement, « déménager » n’est pas anodin. La décision elle-même, subie ou choisie, concertée ou pas, le moment concerné : que ce soit pour s’installer dans l’existence (mobilité professionnelle) ou à l’occasion d’une évolution professionnelle en cours de carrière ou au contraire, pour la quitter, au moment de la retraite, a des impacts sur la vie personnelle, familiale et sociale. Des événements de santé peuvent influencer la prise de décision avec l’avancée en âge, comme des rentrées d’argent suite à des héritages.

  Déménager, c’est faire une « révision de vie ». Trier, c’est se confronter à un passé et se projeter dans un devenir incertain. C’est une confrontation existentielle paradoxale, entre la mort et la vie, qu’on espère devant soi. Déménager, c’est faire un deuil de ce que l’on a accumulé au fil du temps, car tout emporter est un leurre. Déménager, c’est donc transmettre, échanger, éliminer, répartir, s’alléger… C’est donc beaucoup de discussion, source de conflits au sein des familles, recomposées ou non, ce qui ajoute à la complexité. Car toute famille a ses secrets (S. Tisseron). On ne déménage jamais, par hasard sans raisons, en solitaire, pour personne. Dis-moi où tu déménages et je dirai qui tu deviens sur l’échelle sociale et des âges de la vie.

Que l’on soit migrant, exilé, locataire ou propriétaire, l’acte de déménager dans sa tête et dans ses meubles (pour ceux qui en ont) nous rappelle la condition précaire de toute existence humaine, ici ou ailleurs. Déménager, c’est changer de vie. Y aurait-il un art de changer de vie ? En tous les cas, c’est une épreuve dans l’existence renforcée par la complexité croissante d’une société bureaucratisée qui cherche par tous les moyens à « sécuriser » les parcours de vie.

Francis DANVERS, président

Avril 2018

adhérer

Actualité

Connexion adhérent

« L’accompagnement des élèves dans leur parcours au lycée, dans la préparation de la suite de leur cursus, dans l’acquisition de méthodes, dans la découverte de nouvelles manières de travailler et de mener des projets….proposer aux élèves de réfléchir à la place qu’ils souhaitent occuper dans la société de demain et, ce faisant à la formation adéquat puis aux activités professionnelles qui peuvent y correspondre…. » (Extraits du rapport Pierre Mathiot, janvier 2018)

Adhérer permet d'accéder à la totalité des informations. 
C'est aussi un soutien pour l'association et son action

Consulter les archives des actualités
Consulter les ressources en ligne
Consulter les recommandations de lecture
Les offres d'emploi  avec "Option-Carrière

Mise à jour 21 04  2018

Il y en a des centaines ! Voyez les archives des actualités

Pour vos recherches, voyez les ressources en ligne

Articles

Actualités passées

« Je tracerai ma ligne et ce sera la vie » (Hokusaï)
chargement...