Navigation


Article

Connexion adhérent

80 ans d’orientation française – Du quantitatif au qualitatif

En septembre 2012, l’orientation française a eu 80 ans. 80 années jalonnées par 8 grands textes où se sont dessinés le profil d’un Droit à l’orientation, enfin énoncé par la loi de 2009.  Cette institution parallèle au Service public de l’emploi, est inscrite dans le cadre de la constitution d’un Etat qui doit mettre en œuvre une politique dont le but est de permettre à chacun d’accéder à l’emploi.  La dépense de 74 milliards annuels dédiés aux politiques de l’emploi atteste qu’il y a toujours plus de personnes à accompagner dans la construction de leur parcours tout au long de la vie et interroge donc la gestion de l’orientation en amont, notamment dans le cursus scolaire et universitaire. Cette analyse s’appuie sur de nombreux travaux scientifiques mais aussi sur une longue expérience personnelle au service de l’information et de l’orientation J’évoquerai ici principalement la matrice  culturelle au sein de laquelle s’expriment  les rêves, s’élaborent des intentions, prennent corps des projets de devenir. Puisque, selon D Ferré, « s’orienter, pour une personne, c’est construire un parcours singulier  dans un système socio-économique donné », je proposerai aussi quelques configurations orientantes à organiser pour que chacune et chacun se sente capable de construire son orientation dans un paradigme où le qualitatif tend à se substituer au quantitatif.


La suite de cette page est reservée aux adhérents de l'association !

Ce contenu a été publié dans Accompagner et préparer, Approche orientante, Contextes économiques et sociaux, Ecole et emploi, Ecole et entreprise, En France et Europe, L'information sur les métiers, Systèmes d'accompagnement et d'orientation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.