Navigation


Dîners-débats

Connexion adhérent

De quelle modernisation avons-nous besoin ? Par P.Laderrière

Pour quoi réformer ? De quelle modernisation avons-nous besoin ?

conférence de juin 2009

En 2007, 80 mesures étaient prévues pour réformer la France. Le système éducatif et les universités, y entraient donc. Mais une réforme pour quoi faire ? Allait-on, partir de considérations de qualité, ou de la seule réduction des coûts ? L’ambigüité a été peu à peu levée par une nette tendance en faveur de la seconde hypothèse que d’aucuns qualifient de « politique de la hache ». Deux années ont passé. Il est difficile aujourd’hui de se repérer tant les effets constatés paraissent flous, voire négatifs. Ainsi la réforme des lycées (où rien n’a bougé depuis 1992) est « ajournée », et les politiques d’orientation (gelées depuis 1971) ne sont toujours pas au rendez-vous. Dans l’enseignement supérieur, on parle beaucoup de la Recherche mais ce discours occulte le problème des universités et de leur crédibilité auprès des familles et des jeunes. Pourquoi la France, si fière de son système d’éducation et de formation, mais aussi très attachée à son exemplarité, a-t-elle dédaigné les avertissements que lui envoyaient les analyses internationales et comparatives ? Elles pointaient déjà le recul de son image en la matière. Pourquoi les politiques d’innovation prônées pour l’ensemble des secteurs d’éducation et de formation sont-elles si peu marquées dans le scolaire par rapport au supérieur au risque d’accentuer le décalage entre les deux et nier les rapports systémiques qui les lient ? De quelle modernisation avons-nous besoin pour « rester à flot » et nous insérer le mieux possible dans l’Europe en mutation ?

Pierre LADERRIERE, ancien chef de programmes à l’OCDE, spécialiste des systèmes européens et étrangers, consultant en politiques d’enseignement. Continuer la lecture

Publié dans Dîners-débats, Ecole et entreprise, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Où va maintenant l’orientation française ?

Un déjeuner débat a eu lieu le samedi 23 juin 2012 dans le cadre du congrès annuel de l’association « apprendre et s’orienter », à Montpellier autour du devenir de l’orientation en France. Si l’orientation est un acte existentiel personnel, elle est aussi l’ensemble des moyens mis à  la disposition de chaque citoyenne, chaque citoyen, pour préparer et accompagner ses choix professionnels. Or, on constate une forte dissonance entre les attentes des milieux économiques, celles des étudiants, des parents et de l’institution scolaire ainsi qu’une situation préoccupante de l’emploi des jeunes. Trois ans après la loi de 2009 censée moderniser l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie, où va maintenant l’orientation ? Et nous, que proposons-nous ? Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Dîners-débats, L'information sur les métiers, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Comment bien gérer son identité numérique ?

Dîner-débat le Jeudi 24 février à 18h30 précises, à Montpellier.

Nous écrivons, nous montrons, nous disons en ligne : faut-il avoir peur de nos « ombres » ?

La question n’est plus de savoir comment être visible mais pourquoi l’être. Les « ombres » sont les traces que nous semons sur Internet. La gestion personnelle des réseaux numériques et des informations qui y circulent fait preuve d’un amateurisme trop souvent prôné comme une valeur sociale. Big Brother est-il un « vieux truc »? E-portflio, webclasseur, webfolio, réseaux sociaux : les espaces numériques interactifs se développent. Vouloir gérer l’information et mettre de l’ordre dans notre propre communication est-il une problématique de « vieux c… » J-M Manach ? Comme le dit avec humour un blog très récent, « dans les entreprises, ce sont de vieux c… qui recrutent… ». Le vrai problème n’est sans doute pas ce qu’Internet fait à notre cerveau, mais bien plutôt les conséquences de ses applications en termes de construction d’une identité personnelle, base de toute liberté avec ses aspects de sphère intime, personnelle et sociale. Les traces numériques, que nous laissons peuvent-elle être une menace ? Sont-elles gérables ? Pour se construire une image professionnelle, la maîtrise de l’identité personnelle est un atout. L’inverse est un obstacle. Que dire, que montrer, quoi écrire ?

Notre invitée : Stéphanie METZ, Maître de conférences en Ergonomie Cognitive – Département Informatique – IUT Montpellier – Université Montpellier 2. Laboratoire PRAXILING – UMR 5267 CNRS & Université Montpellier 3

Jean-Marie QUIESSE animera la soirée
mailto : jmquiesse@wanadoo.fr

S’inscrire

Publié dans Accompagner et préparer, Dîners-débats, L'information sur les métiers, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Yves Vidal élève de Vincent Lenhardt

Yves Vidal

Consultant, auteur du concept de « temps partagé » et coaching–life depuis une dizaine d’années, proche d’apprendre et s’orienter,  Yves VIDAL avait animé un dîner débat très suivi au mois de janvier 2010. Il nous a quitté quelques mois plus tard.

Elève de Vincent Lenhardt, fidèle aux principes contenus dans le concept de « cadre à temps partagé » qu’il a fait connaitre en France, après une longue expérience de DRH dans plusieurs grandes entreprises, il s’est ensuite consacré à l’accompagnement des personnes. Dans un souci d’équilibre personnel et familial, valeurs qui ont guidé sa vie intensive, pleine de  rencontres, de projets et de voyages, Yves Vidal souhaitait inclure la notion de projet professionnel  dans une vision plus globale. Car  la vie comporte du personnel, du familial, du professionnel et du spirituel. La croyance est, selon lui, le fer de lance du succès d’un projet tandis que le désir crée la volonté de le mener à bien. Depuis nos rencontres  ERFI dans le cadre de l’université de Montpellier ou des lointains « mercredi avenir » de l’Onisep jusqu’à ce dernier débat de janvier, Yves Vidal était un ami fidèle, inspirant bien des réflexions et des idées neuves. Nous partageons la peine de sa famille.

Jean-Marie Quiesse

Guide pratique du temps choisi et du temps partagé

Publié dans Accompagner et préparer, Dîners-débats, Ecole et entreprise | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Le life coaching pour mieux équilibrer vie personnelle et vie profesionnelle

Le life coaching avec Yves Vidal

Les changements accélérés des activités économiques bousculent les métiers et interrogent les identités professionnelles. Les nouvelles technologies mariées à une économie d’échanges de plus en plus mondialisés créent des conditions d’emploi incertaines. Cet environnement transforme les conditions de travail engendrant du stress, des sentiments d’isolement et d’insatisfaction. Il arrive que « l’équilibre vertueux » du bien- être au travail avec son volet vie privée/vie professionnelle vole en éclats.

Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Contextes économiques et sociaux, Dîners-débats | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Ecole, de quelle modernisation avons-nous besoin ?

Pourquoi réformer ? Ecole, de quelle modernisation avons-nous besoin ?

Pierre Laderrière, expert OCDE au congrès de l’association – synthèse JM Quiesse –

Pierre Laderrière est un des meilleurs experts mondiaux dans le domaine de l’évaluation des systèmes éducatifs. L’étude de leurs  évolutions et celle des conditions du  changement le passionnent, particulièrement lorsqu’il s’agit du fonctionnement des leviers politiques et institutionnels.

Ce 14 juin, pour le congrès annuel d’apprendre et s’orienter, il a exploré pour nous le sujet de la réforme, mot hautement à la mode depuis quelques années. A la suite du Canada, du Royaume Uni, de la Suède et des Pays Bas, le programme de révision générale des politiques publiques (RGPP)  atteint aujourd’hui la France. La réforme dans de nombreux domaines y apparaît urgente mais complexe compte tenu du contexte de crise économique aigue. Des tendances lourdes et structurelles de la société (multiplication des institutions rivales, centralisation excessive, superposition de pouvoirs décisionnels au sein de l’éducation et de la formation, orientations stratégiques divergentes…) freinent également les processus.  Mais le fait le plus grave à ses yeux est le très faible taux de confiance des citoyens envers leurs institutions. Enfin le style communicationnel du régime présidentiel heurte beaucoup de sensibilités et sont considérés comme superficiels.

Pour le ministère de l’éducation, l’université et la recherche, l’introduction d’un esprit qualifié de « gestionnaire » fait passer au second plan ce qui semble fondamental, à savoir les aspects politiques, culturels, scientifiques et idéologiques. Les débats autour de l’évaluation illustrent assez bien ce dilemme. L’approche systémique de ces organisations humaines semble abandonnée, les propositions de changement avancées par les chercheurs sont « tombées à l’eau » (F. Dubet), et l’approche simpliste semble alors prédominer. Pierre Laderrière a également brossé un tableau très complet de la réforme universitaire (LRU) qui inscrit la France dans le processus de Bologne, a évoqué les mesures tendant à faire intégrer dans les classes préparatoires aux grandes écoles des publics nouveaux.

 Si l’enseignement supérieur est amené (concurrence et échanges exigent) à s’intéresser à la comparaison européenne et mondiale, l’enseignement scolaire paraît tout à fait en dehors de cette préoccupation. Ainsi le concept européen « d’éducation tout au long de la vie pour tous » réapparaît régulièrement mais  ne parvient pas à se mettre en place. Dans le même ordre d’idée, les bons sentiments abondent pour donner une égale position à l’enseignement général et à l’enseignement professionnel, mais la France, à son avis,  traite ce sujet de façon désastreuse.

Pour Pierre Laderrière les leviers du Socle de compétence, du développement de ressources éducatives numériques, de l’assouplissement de la carte scolaire sont une bonne entrée en matière de réforme. Mais c’est en général la gestion des ressources humaines qui permet de faire évoluer les institutions scolaires et dans le cas de l’éducation nationale on ne peut se contenter de la seule mesure de suppression de postes.

Jean-Marie Quiesse 12 octobre 2009

Publié dans Dîners-débats, France/Europe, actions et références, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

En quoi le sentiment d’efficacité personnelle permet-il de mieux réussir dans la vie ?

Sentiment d’efficacité personnelle et réussite

Ce qui m’arrive dépend-t-il de moi ou, au contraire, est-il attribuable au hasard, à la chance, à l’air du temps, au bon vouloir des autres ? Le regard porté par Serge Blanchard1 sur les « écoles de la deuxième chance » et leur pédagogie résolument centrée sur le développement du sentiment d’efficacité personnelle éclaire cette interrogation de façon optimiste. Cette notion réunit, en une sorte de synthèse, ce qui constitue la motivation à choisir et à s’engager, que ce soit de l’ordre de l’apprenance, et de la conduite de sa vie qui intègre l’orientation personnelle. Le sentiment d’efficacité personnel dans sa relation avec la réussite était le thème du dîner-débat organisé par l’association « apprendre et s’orienter » le 24 mars 2009 à Montpellier.

Continuer la lecture

Publié dans Accompagner et préparer, Dîners-débats, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

L’orientation, est-ce un métier ?

Le samedi 7 juin 2008

Royal Hôtel & Auberge des 4 vents, 939 Route de Nîmes – Aigues Mortes (Gard)

Dans le cadre du congrès annuel

Invité : Dominique Odry, docteur en sciences de l’éducation, responsable de la formation à l’Ecole supérieure de l’éducation nationale.

Continuer la lecture

Publié dans Dîners-débats | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Philosopher dès l’école primaire, est-bien nécessaire ?

Dîner-débat

Mardi 11 mars 2008 de 18h30 à 22h30 à Montpellier

A l’école coopérative Balard de Montpellier, école à « classes uniques », la vie scolaire est articulée autour du projet personnel de l’élève. Chaque semaine, dans la classe de Sylvain Connac, un temps est réservé à la pratique de la philosophie, « extrême coopération » vivante et relationnelle où l’on apprend à se poser des questions, à argumenter et à écouter les autres.

Continuer la lecture

Publié dans Dîners-débats | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le genre en orientation : est-ce un problème ?

Dîner-débat du 15 Novembre 2007 Nîmes

Introduction

Les émotions sont omniprésentes. Elles influencent notre vie au quotidien. En éducation et dans la formation, peu de professionnels considèrent l’émotion comme superfétatoire en matière d’apprentissage. Cependant, cette dimension émotionnelle apparaît pratiquement toujours posée en altérité et en opposition à la dimension dite rationnelle ou logique.

Continuer la lecture

Publié dans Contextes économiques et sociaux, Dîners-débats, Systèmes d'accompagnement et d'orientation | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire